Blog

5 conseils pour intégrer Montessori à la maison

enfant qui lit sur un canapé

La méthode Montessori est surtout connue pour être pratiquée dans le cadre scolaire, en classe ou à l’occasion d’ateliers. Mais cette pédagogie alternative est loin de se limiter aux bancs de l’école et s’applique également à la maison. C’est l’ensemble de l’environnement de vie qui doit être repensé et adapté en fonction du développement de l’enfant. S’il ne s’agit pas non plus de mettre la maison sans dessus dessous, il est néanmoins important de réorganiser l’espace. Dans la méthode Montessori, on appelle cela ” l’espace préparé ” (pour l’arrivée de l’enfant). Découvrez, au travers de cet article, 5 conseils pour que la maison devienne parfaitement adaptée à la pédagogie Montessori.

1. Délimiter les espaces

Dans la méthode Montessori, il est important de bien aménager les différents espaces de vie au sein de la maison. Cela permet de donner un cadre et des repères dans l’espace pour l’enfant qui pourra ainsi faire preuve de plus d’autonomie. On peut ainsi délimiter des espaces pour toutes les activités : un coin sommeil, un coin repas, un coin pour prendre soin de soi, un coin éveil, etc.

2. Choisir un mobilier adapté

Afin que l’enfant soit le plus à l’aise et le plus stimulé possible, il est important de choisir un mobilier adapté à son âge. Par exemple, des étagères basses dans le salon pour y disposer ses jouets ou encore des petites chaises et des petites tables pour qu’il puisse y ranger ses affaires. L’enfant se responsabilise et devient plus vite autonome en ayant la possibilité d’interagir avec son environnement. Pourquoi pas également, lui laisser une place en bas des placards de la cuisine pour lui permettre de ranger sa propre vaisselle ? Il est bien sûr toujours important de veiller à respecter des mesures de sécurité optimales afin que l’enfant puisse évoluer en toute tranquillité.

3. Dédier un espace pour les activités artistiques

Un coin réservé aux arts plastiques est une excellente idée pour favoriser la créativité et la sensibilité de l’enfant. Encore une fois, il est conseillé d’utiliser du matériel adapté : une table basse ” vraiment ” basse, des tableaux accrochés en bas du mur ou encore un grand chevalet pour que l’enfant puisse dessiner ou peindre. L’idéal est de mettre à sa disposition tout un tas de fournitures pour l’inciter à les découvrir : feutres, pinceaux, pastels, peinture, etc.

4. Disposer des jouets évolutifs

Pour favoriser l’éveil et développer la curiosité de l’enfant, il est conseillé de mettre à sa disposition des jouets ou des objets qui l’aideront à développer ses sens (évolutifs). Il peut s’agir, par exemple, de mobiles suspendus pour aider l’enfant à développer sa préhension en essayant de l’attraper ou encore de jouets rugueux pour le sens du toucher. Tous les sens peuvent ainsi être développés en mettant l’environnement à contribution. Des jouets qui clignotent ou qui font du bruit peuvent également être source de stimulation.

5. Apprendre à l’enfant à faire tout seul

Le dernier conseil – qui concerne moins l’environnement matériel mais plutôt le comportement des parents – consiste à favoriser l’autonomie de l’enfant (en respectant toujours les règles de sécurité qui s’imposent) en l’incitant à participer à la vie de la maison. Cela lui permet d’avoir conscience du temps (qui doit être organisé), des responsabilités et de développer sa motricité. L’enfant peut, par exemple, aider ses parents à plier le linge ou arroser quelques plantes dans le jardin.

La pédagogie Montessori se prolonge au-delà du cadre scolaire et continue d’accompagner l’enfant dans son développement, même à la maison. En repensant les différents espaces de vie et en instaurant un climat propice à l’éveil, l’enfant évolue dans un environnement parfaitement adapté à chacune des étapes de sa vie.

No Comments Yet


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *