concept Montessori

 

L’Histoire du concept Montessori

La pédagogie Montessori a vu le jour grâce à Maria Montessori. Née à Chiaravalle en Italie le 31 aout 1870, Maria a été psychiatre, docteur, anthropologue, militante sociale et féministe. Elle a choisi la voie de la médecine, qui à l’époque n’était réservée qu’aux hommes. C’est sa volonté de réussir et sa persévérance qui ont fait d’elle, en 1897 la première femme italienne diplômée de médecine. Maria est devenue depuis ce jour, un exemple pour beaucoup de femmes.

Après ce diplôme, Maria Montessori a eu sa première expérience avec les enfants dans un hôpital psychiatrique de Rome. C’est lors de cette expérience, qu’elle a compris que les enfants handicapés avaient davantage besoin d’attention, de stimulation et d’activités pour avancer, progresser et se développer. C’est en s’inspirant du travail de 2 médecins français de son époque, qu’elle a commencé à créer quelques activités et à travailler avec les enfants handicapés.

Face aux progrès inattendus de tous ces enfants, elle a décidé d’entreprendre les mêmes méthodes et ateliers auprès des enfants non handicapés tout en continuant d’observer et de rechercher ce qui pouvait empêcher ou retarder le bon développement de l’enfant.

 

1907 – Création du premier local d’accueil pour enfant

La « Casa dei Bambini » est la première maison dédiée aux jeunes enfants du quartier San Lorenzo en Italie. C’est après 4 années en tant que professeure d’école, que Maria a eu la chance de s’occuper de la gestion de ce local.

Pendant toutes les années qui ont suivi, elle a continué à observer inlassablement les enfants, leurs comportements, leurs réactions, leurs évolutions et leurs agissements dans le but de mettre en place des méthodes pour améliorer leur développement personnel.

Maria multiplie ses expériences, mets en place des activités, des méthodes et des ateliers, adapte, analyse, modifie l’environnement et crée du matériel selon ce qu’elle observe.
C’est comme ça qu’au fur et à mesure est née l’appellation « Pédagogie Scientifique » qui prendra plus tard son nom « La Pédagogie Montessori ».

 

Un rayonnement international du concept Montessori

Après les nombreux progrès des enfants ayant fait l’expérience de la Pédagogie Montessori, les nombreux livres rédigés par Maria ont commencé à avoir du succès à l’international. En Italie, aux États-Unis et partout en Europe, des Maisons des Enfants apparaissent dans le but de mettre en place la méthode Montessori développée par Maria.
Afin de mieux promouvoir la pédagogie Montessori, des associations ont ensuite vu le jour, comme l’Association Montessori France (1950).

Il existe, depuis le milieu du 19ème siècle, des formations et formateurs de la méthode Montessori. En France, c’est l’Institut Supérieur Maria Montessori qui délivre les formations des professeurs reconnus.

 

Le succès du concept Montessori

« L’enfant est un être autodidacte, capable d’apprendre par lui-même et d’agir de façon autonome, dans un univers pensé pour lui ». Si le concept Montessori a eu et continue d’avoir autant de succès, c’est parce que ces effets positifs sur l’enfant ont été maintes fois démontrés.

Cette pédagogie vise à parfaire le développement de chaque enfant en utilisant son potentiel. Lorsque celui-ci va choisir ses propres ateliers, sont envie d’apprendre décuplée. L’enfant prend ainsi plaisir à explorer ses possibilités, développer son imagination et accroitre sa curiosité.

 

Les raisons du succès Montessori

Aujourd’hui, de plus en plus de parents et d’enseignants, sont convaincus par la pédagogie Montessori et se rendent compte des bienfaits de l’éducation active pour les enfants.
Les méthodes d’éducation traditionnelle sont aujourd’hui dépassées.
Les ateliers Montessori, novateurs et dynamiques plaisent maintenant autant aux enfants qu’aux parents.

De nombreuses expériences et analyses ont montré que les élèves ayant évolués au sein de l’univers Montessori, obtiennent de meilleurs résultats lors de l’évaluation de leur capacités physiques, intellectuelles et sociales que les élèves issus de l’éducation traditionnelle.

Grâce à la mise en place d’activités sensorielles et intuitives vers lesquelles l’enfant peut aller à son rythme, il a un goût d’apprendre plus développer. À tout moment il peut décider de changer d’atelier, d’arrêter, de recommencer plus tard ou de le ranger.

Si la méthode Montessori a autant de succès, c’est surtout car l’enfant peut consacrer le temps qu’il veut à ce qu’il aime et n’a pas à subir le fait de devoir obligatoirement consacrer du temps pour des activités et leçons qui ne l’intéressent pas.

Maria Montessori l’a prouvé : c’est lorsque l’apprenant est actif que son apprentissage est meilleur. La pédagogie participative développe la confiance de l’enfant, son autonomie et son esprit d’initiative.