Questions fréquentes – Montessori

 

À quoi consiste la méthode Montessori ?

Le principal objectif de la méthode Montessori consiste à favoriser la confiance en soi et l’autonomie de l’enfant, jugés indispensables à son bon développement. Maria Montessori avait en effet la volonté de placer l’enfant au centre de l’apprentissage, le rendant ainsi acteur de sa propre construction. La pédagogie Montessori repose ainsi sur des principes permettant à l’enfant d’évoluer à son propre rythme et en toute liberté.
 

Les 4 fondements du concept Montessori

La liberté : on peut considérer qu’il s’agit du principe le plus important de la pédagogie Montessori. En laissant aux enfants le libre choix de leurs activités, cela favorise leur autonomie et sa concentration. En développant eux-mêmes leur propre schéma de développement, les enfants doivent être satisfaits de leur apprentissage. Au-delà des activités, ils peuvent également, pendant la classe, parler et se déplacer à leur guise. La méthode Montessori repose sur un postulat très simple : « ça ne fonctionne que si l’enfant a envie ». Ainsi, tout est fait pour susciter la spontanéité de chaque enfant.

Le respect du rythme et de l’activité individuelle de chacun : ce principe s’inscrit dans la
volonté de ne pas stigmatiser l’enfant en le rangeant dans les cases « lent » ou « rapide ». Maria Montessori était en effet convaincue que le rythme de chaque enfant peut différer en fonction, notamment, du moment de la journée ou encore de l’activité, et que cet apprentissage s’effectue de façon progressive, par étapes.

L’autodiscipline : ce principe découle logiquement de celui lié à la notion de liberté. Dans la pédagogie Montessori, l’autodiscipline contribue à développer la capacité de l’enfant à s’auto évaluer. Ce dernier n’est plus dans une position « passive », dans l’attente que le professeur le corrige. En rectifiant lui-même ses erreurs, il peut davantage les considérer comme des étapes nécessaires vers la réussite et la dualité de « ce qui est vrai » et « ce qui est faux » est ainsi moins marquée par rapport à la méthode d’éduction traditionnelle. Il ne s’agit pas pour autant de « diminuer » le rôle du professeur mais bien de considérer le rapport entre enseignant et apprenti de façon différente.

L’apprentissage par l’expérience : ce principe passe notamment à travers la manipulation et
le toucher. A l’aide d’un matériel adapté, les enfants sont ainsi invités à appréhender le monde qui les entoure par le biais de leurs cinq sens. C’est ainsi qu’ils apprennent à compter, à comparer ou encore à calculer des proportions. C’est ce qu’on appelle « l’apprentissage multisensoriel ». Une fois encore, ce sont les enfants eux-mêmes qui choisissent les objets qu’ils ont envie de découvrir.
 

Pourquoi la Pédagogie Montessori est disponible uniquement dans les écoles privées ?

Car cette pédagogie n’est encore pas reconnue par l’éducation nationale.
 

Pourquoi les écoles sont-elles si chères ?

Ne pouvant pas être subventionnées par l’éducation nationale, les écoles privées doivent financer à elles seules : les salaires de tous les personnels, les fournitures, les locaux, etc.

Ce sont donc les familles qui en paient les frais, en fonction des charges de l’école. En inscrivant leurs enfants à l’école, ils permettent à l’école privée Montessori d’exister.

 

Quels sont les avantages de cette pédagogie dans l’apprentissage ?

Le Pédagogie Montessori ne repose sur aucun programme fixe, aucun rythme scolaire. L’enfant, au gré de ses envies, va participer aux ateliers qui l’intéressent, découvrir de nouveaux jeux et objets en fonction de son niveau de développement.

La Pédagogie Montessori stimule la créativité, la motricité, l’intelligence, et bien d’autres aspects !

 

Comment se passe l’intégration dans une école traditionnelle après des années en apprentissage Montessori ?

Dans ce sens là, l’enfant sera à l’aise, voire même à l’avance en termes de maturité et développement. En revanche, le contraire est plus difficile. Les enfants Montessorien sont souvent plus autonomes et débrouillards.

Les dernières publications sur le blog