fbpx

L’importance de la relation entre un enfant et son doudou

doudou enfant

Les peluches et les doudous ne sont pas à sous-estimer, ils sont semblables à des compagnons précieux et inséparables qui aident les enfants à gérer les moments de solitude et de séparation de leurs parents. Le doudou n’a pas nécessairement à être un animal en peluche ou une poupée et peut prendre bien des formes aussi diverses que variés. Il peut s’agir de sa tétine, de sa douce et chaude couverture, d’un ballon, soyez curieux et observateur, et repérez l’objet auquel il semble le plus attacher. Attention cependant à ne pas non plus tomber dans le cas extrême ou l’enfant serait trop dépendant de son doudou, car en cas d’oubli ou pire encore de perte, bonjour les crises de paniques.

La peluche est un objet de transition stimulant l’affection de l’enfant

L’environnement familial d’un enfant peut être source d’influence sur son développement et peut le rendre moins affectueux, plus distant ou moins expressif qu’il ne devrait l’être. Chaque enfant a besoin d’une quantité différente de stimulation émotionnelle de la part de ses parents et des autres membres de sa famille ou de ses amis. Les objets de transition comme les nounours sont appelés ainsi, car ils remplacent temporairement et virtuellement l’affection humaine que l’enfant comble en le transférant à un objet, Car un enfant en grandissant a besoin de beaucoup de câlins et d’attention. C’est pourquoi des couvertures ou les fameuses peluches jouent un rôle important en comblant les besoins affectifs des petits.

Les besoins de câlins pour les enfants sont comme l’eau pour une plante, ils les aident à grandir en bonne santé et heureux, un développement naturel et sain. Il est prouvé que l’enfant, au cours de sa croissance, a besoin de câlins. La raison en est que ce contact physique affectif stimule le système nerveux et fait baisser la tension accumulée pendant la journée. L’étreinte libère de la dopamine et de l’ocytocine, qui sont les hormones du plaisir et réduit également le niveau de cortisol, qui est associé au stress. Les adultes ont également besoin de câlins pour rester en bonne santé. Mais il y a un certain nombre de carences que nous normalisons et générons chez les adultes des addictions, comme le tabagisme. La question est de savoir combien de parents ou de grands-parents donnent à leurs enfants les câlins dont ils ont besoin ? Comme cela n’est pas toujours, utiliser un substitut comme une peluche ou tout autre type de doudous kawaii peut être une solution.

L’objet d’attachement est-il obligatoire ?

Pour finir il est important d’être claire et ferme dès le départ, c’est l’enfant qui choisit sa peluche ou son doudou fétiche, bien sûr vous pouvez lui offrir une peluche que vous lui aurez acheté au préalable ou que vous auriez reçu en cadeau, mais il ne s’y intéresse pas plus que cela, il ne sert à rien de le forcer. On peut même aller plus loin en disant que si un objet d’attachement ou de transition peut s’avérer bénéfique pour l’enfant, il est nullement indispensable, car on ne saurait trop le rappeler chaque personne est différente, ce qui convient à un ne conviendra pas forcément à un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *